La réduction des déchets en Bourgogne-Franche-Comté : est-ce possible ?

Point sur les travaux en cours

Dans le respect des règles de confinement, le président Dominique Roy a souhaité que l’activité du CESER se poursuive par voie dématérialisée.

Point sur : "La réduction des déchets en Bourgogne-Franche-Comté : est-ce possible ?"

 
Des progrès considérables ont été accomplis ces 20 dernières années en matière de gestion des déchets. Toutefois, la France figure dans le peloton des mauvais élèves en Europe avec 514 kg de déchets produits par an et par habitant, contre une moyenne de 486 kg. De plus, la moyenne française est de 40 kg supérieure à ce qu’elle était il y a 20 ans.

Face à ces constats et dans la continuité des avis formulés par le CESER sur le Plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) en juin et novembre 2019, les conseillers ont souhaité aller plus loin en s’attachant particulièrement à la question de la réduction des déchets, selon 4 axes :
- la sensibilisation des jeunes : quelles mesures en matière d’éducation et d’enseignement ?
- la première vie des produits : l'écoconception, quel développement ?
- la deuxième vie des produits : le réemploi et la réutilisation, quelles pratiques ?
- les déchets plastiques : comment les réduire ?
Sur la base du PRPGD, des avis déjà rendus par le CESER, d’auditions d’acteurs locaux et d’experts, les conseillers définiront des préconisations visant à favoriser la réduction des déchets en région tout en s’interrogeant sur le rôle que peut jouer le Conseil régional en la matière.

Le rapport sera soumis au vote d’une prochaine assemblée plénière du CESER.