La formation tout au long de la vie : levier de développement pour les territoires et leurs actifs ?

Point sur les travaux en cours

Dans le respect des règles de confinement, le président Dominique Roy a souhaité que l’activité du CESER se poursuive par voie dématérialisée.

Point sur les travaux en cours : " La formation tout au long de la vie : levier de développement pour les territoires et leurs actifs ?


Face aux mutations de l'emploi, sous quelles conditions la formation tout au long de la vie constitue-t-elle, en fonction des territoires, un levier de développement pour une montée en compétences des actifs ? Quelle est l’influence des multiples dispositifs/programmes d'aide, de soutien et d'accompagnement d’initiative nationale, régionale et locale ? Comment s’articulent-ils entre eux et comment répondent-ils aux besoins des territoires et leurs habitants ?
Les conseillers du CESER ont engagé une réflexion face à ces questionnements en s’intéressant aux territoires de Belfort-Montbéliard-Héricourt, Autun et Nevers. Ces "franges régionales" partagent des enjeux (élévation du niveau de qualification, diversification de l’activité économique, mobilité), des faiblesses (baisse de la population, attractivité résidentielle, baisse de l’emploi dans certains secteurs) mais aussi des atouts (savoir-faire, industriel notamment).
Sur la base de l’analyse de documents stratégiques, d'auditions d’experts et d’acteurs sur les territoires, les conseillers formuleront des préconisations afin que les politiques publiques de développement des compétences et de formation soient en réelle cohérence avec les enjeux spécifiques et s’articulent avec les besoins identifiés des territoires.
Le rapport sera soumis au vote d’une prochaine assemblée plénière du CESER.