Gouvernance et financement des entreprises : comment garder la main régionalement ?

PUBLIÉ LE 14 décembre 2020 Communiqué de presse

Depuis plusieurs décennies, de multiples facteurs ont favorisé les rapprochements stratégiques et capitalistiques entre les entreprises. Ces évolutions ont modifié en profondeur le tissu économique local, avec des impacts importants sur l’implantation des activités et des centres de décision.

La région Bourgogne-Franche-Comté présente quelques spécificités parmi lesquelles la présence notable de groupes étrangers qui, en 2015, employaient 65 200 salariés mais aussi l'attractivité pour les investisseurs étrangers. En 2019, la région se situe à la 5ème place des régions françaises d’accueil des investissements directs étrangers, et à la 8ème place à l’échelle européenne.

Le CESER a approfondi ces questions et formulé des propositions visant à maintenir les centres de décision en Bourgogne-Franche-Comté et ainsi consolider les filières et les emplois. Parmi ses propositions : renforcer la veille stratégique sur les entreprises à enjeux et l’anticipation de certaines situations capitalistiques, anticiper davantage les transmissions d’entreprises, consolider le financement des entreprises afin de répondre aux besoins liés à la transition énergétique, à l’innovation, à la digitalisation et aux transmissions d’entreprises, renforcer la gouvernance économique qui doit permettre de dynamiser l’économie régionale et favoriser le maintien des centres de décision.

Ce rapport, adopté à l'unanimité lors de la séance plénière du 6 octobre 2020, a été réalisé par les conseillers de la commission Cadre de vie-Société.

Rapporteurs : Daniel Boucon (personnalité qualifiée), Vincent Delatte (Fédération bancaire française) et Sylvain Marmier (Chambre régionale d'agriculture).

Renseignements et demandes d'interview :
Valérie Marcand - chargée de communication - 03 81 61 64 78

Communiqué de presse

  • Communique de presse Gouvernance et financement des entreprises.jpg

    jpeg - 1.96 Mo